l’Astro Gazette de la FDAF

n°197 - Mars 2021

Bulletin mensuel de la FDAF (Fédération Des Astrologues Francophones)

Billet d’Humeur

Annie
BEULIN

2021 : Défi de renaissance

Passage de maître Saturne du Capricorne au Verseau

Au sortir de 2020, année chrysalide en résonance avec le « confinement » des planètes en Capricorne, 2021 nous met au défi de renaître papillon !

Dans le thème de l’année 2020, aucune planète en Feu (sauf Chiron en Bélier) et une seule en Air : Vénus Verseau annonciatrice de valeurs nouvelles à découvrir et d’une nouvelle façon de vivre ensemble à inventer ; Vénus Verseau prophétesse d’une nouvelle ère, d’une profonde mutation des mentalités, en accord avec le cycle Jupiter-Saturne qui vient de se renouveler sur le 1er degré du Verseau, au solstice d’hiver. Pas de Feu et peu d’Air en 2020 : privation de liberté d’action et de vie sociale. En Eau, la conjonction Lune-Neptune en Poissons et Mars Scorpion nous ont apporté leur lot d’émotions et d’angoisses, largement diffusées et entretenues par les médias tout au long de l’année. En revanche un très fort accent sur la Terre : outre la conjonction Saturne-Pluton en Capricorne (gestes barrières et distanciation sociale !) en compagnie de la conjonction Mercure-Jupiter-Soleil-Nœud sud, qui nous invitait à un profond défi de réalité et d’essentialité, Uranus en Taureau depuis mai 2018 nous met au défi, jusqu’en avril 2026, de changer nos habitudes quotidiennes, de revoir notre rapport au corps et à la santé, à la nature et à l’environnement, de remettre en question nos valeurs et nos idées préconçues, notre besoin de sécurité et nos attachements tant matériels qu’affectifs. On entend beaucoup parler des « monde d’avant et monde d’après Covid »… même si nous rêvons tous de retrouver nos chères vieilles habitudes ! Néanmoins le changement est inévitable, tant au niveau personnel que collectif.

Mais au cours de l’année, le transit de Mars en Bélier (du 28 juin 2020 au 6 janvier 2021), avec sa boucle de rétrogradation du 9 septembre au 14 novembre sur toute la 2ème moitié du Bélier, en carré au trio en Capricorne, nous mettait au défi (carré croissant) de nous positionner personnellement (Mars Bélier) face au contexte collectif (Jupiter-Saturne-Pluton en Capricorne).

Dès janvier 2020, le renouvellement du cycle Saturne-Pluton s’est fait au moment de l’annonce du premier cas de Covid-19 hors de Chine. Saturne et Pluton se donnent rendez-vous en Capricorne tous les 500 ans environ. Quant à les retrouver avec Jupiter dans ce même signe, il faut remonter à la nuit des temps !

La précédente conjonction Saturne-Pluton en Capricorne a eu lieu en janvier 1518. A la suite de la fameuse Bataille de Marignan en 1515, le roi François 1er invite Léonard de Vinci à Amboise et de nombreux artistes italiens viennent à sa suite s’installer en France et contribuer à la diffusion de la Renaissance. Le développement de l’imprimerie, qui permet la diffusion des connaissances, fait naître un premier sentiment d’identité européenne. Actuellement, avec la diffusion des informations par les réseaux sociaux, nous sommes tous conscients d’être maintenant citoyens du monde et l’Union Européenne, née au moment de la conjonction Uranus-Neptune à 19° Capricorne… en résonance avec la triple conjonction de 2020… est fortement controversée.

Pluton a transité le Capricorne de 1516 à 1532 et c’est au moment de l’entrée de Saturne en son domicile que Martin Luther publie ses 95 Thèses le 31 octobre 1517. Par ces Thèses qui donnent naissance au Protestantisme et à la Réforme, Martin Luther rejette l’autorité du Pape et condamne les travers de l’Eglise catholique, notamment la vente des indulgences (la rémission des péchés contre espèces sonnantes et trébuchantes) et les abus de la papauté, sexuels entre autres. Actuellement le Pape François prône une Église pauvre et reconnaît les problèmes de pédophilie, mais l’Eglise catholique est en crise. Les grandes religions traditionnelles perdent de nombreux fidèles, tandis que se développe l’intégrisme, qu’il soit chrétien, juif ou musulman… Protestation sociale et religieuse, nécessité de réforme et défi de renaissance : le parallèle est évident entre ces deux époques.


L’année 2020 se termine avec le renouvellement du cycle Jupiter-Saturne, les planètes sociales qui nous questionnent sur notre place dans la société. Ce nouveau cycle a débuté le jour du solstice d’hiver, sur le 1er degré du Verseau, inaugurant une série de cycles en Air qui va durer jusqu’en 2199 ! En concordance avec l’Ere du Verseau : changement de paradigme, mutation profonde de la mentalité collective.

Le cycle Jupiter-Saturne, cycle de 20 ans, a en effet cette particularité de se former entre 7 et 9 fois dans le même élément. L’avant-dernier cycle de la série se fait dans l’élément suivant, comme une annonce du changement à effectuer. Puis le dernier boucle la série de l’élément précédent. Ainsi la nouvelle série en Air avait été annoncée par le cycle en Balance de 1980 et le cycle en Taureau de Mai 2000 bouclait la série Terre qui avait débuté en 1802.  

Le précédent cycle Jupiter-Saturne en Verseau s’est fait en 1405 à 24°, en résonance avec celui de 610 à 25° Verseau. C’est précisément en 610 que Mahomet, fondateur de l’Islam, reçoit en songe son premier message prophétique : l’archange Gabriel (Jibrîl) lui apparaît dans la grotte Hirâ où il avait l’habitude de se recueillir et lui transmet la Révélation, la parole de Dieu. Mahomet fonde alors un premier groupe de croyants et convertit ses proches.

Au cycle suivant, en 1405, Jean de Gerson publie De jurisdictione spirituali et temporali : la théorie de « soustraction d’obédience » qui sépare les lois humaines et les lois divines, le pouvoir politique et le pouvoir religieux, ancêtre du principe de laïcité. Tentative de règlement du Grand Schisme d’Occident qui avait débuté en 1378 (cycle en Terre) pendant la Guerre de Cent ans (1337 – 1453) et dont l’origine vient de l’affrontement entre Philippe le Bel et le pape Boniface VIII sur la question de la primauté du pouvoir absolu. En 1409, au carré croissant du cycle, le concile de Pise réunit 500 représentants de l’Eglise : décision est prise de déposer Benoît XIII en Avignon et Innocent VII à Rome et d’élire un nouveau pape : Alexandre V à Pise. Mais Benoît XIII refuse et reste antipape jusqu’à sa mort en 1423 (phase balsamique du cycle).

Intéressante résonnance avec le débat actuel sur la laïcité, dont l’objectif est de permettre à chacun de vivre sa foi et sa religion en toute liberté, dans une France républicaine indépendante de tout pouvoir religieux, pendant que, selon un sondage IFOP du 2 septembre 2020, 74% des Français musulmans de moins de 25 ans affirment mettre « l’Islam au-dessus de la République », pour 57%  « la charia est plus importante que la République » et 45 % estiment que « l’Islam est incompatible avec les valeurs de la société française » !

Pour mémoire, la précédente série en Air a eu lieu de 1226 à 1425, elle avait débuté et fini par un cycle en Verseau. Ensuite la série en Eau a duré jusqu’en 1663, puis la série en Feu jusqu’en 1842. La série en Terre qui se termine maintenant avait été annoncée par le cycle de 1802 en Vierge. Ce grand cycle en Terre avait mis l’accent sur le développement matériel, financier, économique et technologique : la société de consommation que nous connaissons. La série en Air qui débute actuellement en Verseau, annoncé par le cycle de 1980 en Balance, met l’accent sur les relations, d’abord personnelles en Balance, puis collectives en Verseau. Inventer un nouveau monde, un nouveau mode de vivre ensemble sur cette planète. Passer du Capricorne au Verseau ne signifie pas faire table rase du passé, mais utiliser l’expérience du passé pour construire un avenir meilleur. En Verseau comme en Capricorne, Saturne règne en maître. En Verseau, il aide à réaliser l’idéal social du Verseau, à concrétiser les changements nécessaires indiqués par Uranus.

Contrairement à 2020, le thème de l’année 2021 met l’accent sur le Feu et l’Air : la Lune Lion opposée à la conjonction Jupiter-Saturne en Verseau (créativité personnelle pour prendre sa juste place dans la vie sociale et professionnelle) Vénus et Nœud sud Sagittaire (valeurs d’engagement et besoin de sens) et Mars qui termine son long périple dans son domicile préféré le Bélier (initiative personnelle face au contexte collectif). Le Nœud nord Gémeaux sera-t-il symbolique d’une nouvelle forme forme de légèreté ? Mais de légèreté profonde, riche de l’expérience de l’année passée !

L’année démarre de façon très dynamique, avec le carré décroissant des cycles Jupiter-Uranus le 17 janvier et Saturne-Uranus le 17 février. Remise en question, pour Jupiter-Uranus, de ce qui avait débuté à la conjonction de juin 2010 à 1° Bélier (en opposition à Saturne Balance et carré à Pluton Capricorne) en fonction de la récolte de l’opposition de décembre 2016 à septembre 2017, de 21° à 28° Balance-Bélier.  Remise en question, pour Saturne-Uranus, de ce qui avait débuté à la conjonction de février 1988 à 30° Sagittaire, en fonction de la récolte de l’opposition qui a duré de novembre 2008 à juillet 2010, de 19° Vierge-Poissons à 1° Bélier-Balance.   

Nouvelle année : nouvelle vie, selon la jolie formule de nos voisins italiens !


Annie BEULIN

pour tout contact ou réaction :
contact@astro-genealogie.fr